In-Fine Education

This session is chargeable and is only available to participants who have opted for the master class pass.

Buy your master class pass

Description

Temps fort 1 - Eduquer au numérique, 14h - 16h La place prise par le numérique dans notre société et l’accélération des usages imposée par la crise sanitaire questionnent les activités sociales et économiques et les pratiques professionnelles dans nos sociétés. Le secteur de l’Education et de la Formation quel que soit l’âge des apprenants, élèves du primaire et du secondaire, étudiants à l’université ou en apprentissage, adultes en reconversion est bouleversé et les enseignants, professeurs, médiateurs, éducateurs, formateurs inventent de nouvelles manières de conserver une relation didactique qui permettent réussite et bonheur d’apprendre. Mais les dispositifs techniques, les infrastructures, les matériels et les ressources mis à disposition par tous les acteurs de l’accompagnement de la transformation numérique à l’œuvre nécessitent de prendre en compte les temps de l’acceptation, de l’apprentissage et de l’intégration aux pratiques professionnelles. Mais comment construire une culture numérique suffisante et collective pour se sentir à l’aise dans cette nouvelle organisation du travail et dans les nouvelles relations qui s’instaurent ? De quelles assurances avons-nous besoin pour penser un développement de la société de la connaissance qui soit durable et évolutif à la fois ? Comment agir dans l’urgence de la crise et se sentir en sécurité pour innover ? In-FINE a choisi de questionner en quoi l’innovation technique, le numérique pour l‘Éducation et la Formation nécessite de réfléchir à son impact sur les activités d’enseignement et d’apprentissage, sur les relations entre acteurs de la communauté apprenante, et en quoi les innovations qui nous sont offertes, en définitive, participent du développement du progrès humain. Pour cela, les deux premiers débats autour du thème « Éduquer au numérique » concernent l’éthique et la sobriété numérique, deux thèmes qui centrent le propos sur les responsabilités et les comportements de la communauté éducative dans une société numérique. Ouverture officielle, 14h00 - 14h10 Soazig Le Neve et Marie-Caroline Missir. Soazig Le Neve lance l’ouverture en donnant la parole à la directrice générale de Réseau Canopé. Propos introductif et ouverture solennelle de la session 2021 d’In-FINE. Débat 1 : Éthique et citoyenneté numérique, 14h10 - 15h00 Le premier débat traite de l’éthique, de citoyenneté numérique, de rapport à l’autre, de relations et de communication, de développement et de bien-être dans un cadre professionnel. Le numérique bouleverse les organisations et les relations hiérarchiques, les cadres de confiance et de protection, les manières de faire. Comment inventer des organisations basées sur une éthique du développement professionnel ? Comment se comporter dans le monde numérique de l’enseignement et de l’apprentissage dans et en dehors des lieux de savoirs ? Quelles assurances et protections apporter pour construire des connaissances et améliorer l’apprentissage ? Quelles régulations construire pour développer un numérique pour l’Education et la Formation qui permettent la réussite de tous ? De quelles compétences avons-nous besoin, cadres, enseignants, apprenants et parents, pour pouvoir agir et ne pas subir ? Quelles ressources de formation proposer pour développer une éthique du numérique pour enseigner et apprendre ? Intervenants ● Annick Vallette, Vice-Présidente de la Maif ● Sophie Vulliet-Tavernier, Directrice des relations avec les publics et la recherche de la CNIL ● Nathalie Sonnac, Professeure à l’Université Panthéon-Assas, Présidente du Comité d'éthique des données d'éducation ● Jacques-François Marchandise, délégué général de la Fing ● Nicolas Vauzelle, Professeur de Mathématiques et RUPN, Lycée Marguerite de Valois, Angoulême Le débat sera animé par Soazig Le Neve, journaliste au Monde. Chronique : EGN, où en sont les 40 propositions ? 15h00 - 15h10 Florence Biot, Sous-directrice de la transformation numérique à la Direction du numérique pour l'éducation, interviendra pour revenir sur les 40 propositions des EGN et leur état d’avancée. L’intervention sera introduite par Soazig Le Neve, journaliste au Monde. Débat 2 : Low tech et Sobriété numérique en éducation, 15h10 - 16h00 Le deuxième débat concerne les Low-Tech et la sobriété numérique, deux concepts qui abordent l’impact environnemental des infrastructures, des matériels et ressources numériques produits et utilisés dans un cadre professionnel ainsi que les comportements des utilisateurs. On peut traduire Low tech par technologie sobre et résiliente mais comment concilier ce concept avec développement économique, innovation technologique et déploiement massif dans les établissements scolaires ou dans les formations hybrides en pleine expansion ? A l’aune des plans d’équipement dans l’éducation ou devant les déploiements massifs de technologies numériques dans les universités avec l’objectif légitime de lutter contre les inégalités d’équipements et d’accès, comment développer un numérique responsable compatible avec l’évolution des législations qui s’orientent vers une meilleure prise en compte du besoin et vers des logiques de reconditionnement et de recyclage ? La sobriété numérique renvoie vers la prise en compte de l’impact environnemental des technologies numériques mais aborde aussi la question de la modération des usages et du suréquipement. Pour l’Education et la formation, il est nécessaire de poser la question des comportements en situation d’apprentissage, particulièrement quand l’apprentissage à distance se développe et que l’attention, la motivation, la concentration et l’autonomie de de l’apprenant sont recherchées. Comment mieux répondre aux besoins réels en développant un numérique pour l’Éducation et la Formation qui assure une amélioration des compétences et des connaissances et qui protège les individus des excès possibles devant les écrans, favorise des usages raisonnables adaptés aux besoins d’enseignement et d’apprentissage ? D’un côté, comment les institutions éducatives peuvent-elles penser de manière systémique des dispositifs et des stratégies de numérique responsable. De l’autre, comment aider les enseignants, les formateurs, les parents et les élèves, les étudiants ou les adultes en formation à s’approprier des outils et services pour apprendre tout en développant des usages responsables et durables ? En somme, comment naviguer ensemble vers un numérique responsable ? Intervenants ● Frédéric Bordage, porte-parole de GreenIT.fr ● Sintia Erin, chef de projet, Centre d’Excellence Numérique Responsable chez Engie ● Muy-Cheng Peich, Directrice de l’Éducation, des Contenus et de la Formation, Bibliothèque sans frontière ● Nicolas Chagny, Président de l’Internet Society ● David Jadaud, professeur de sciences de l’ingénieur, au collège à Niort Le débat sera animé par Emmanuel Davidenkoff, journaliste au Monde. Conclusion du temps fort 1, 16h00 - 16h10 Avec Emmanuel Davidenkoff, Jean-Marc Merriaux, directeur du numérique pour l'éducation, Direction du Numérique pour l’Education (Ministère de l’Education nationale, de la jeunesse et des sports) est invité à faire la synthèse des deux débats. -------- Offre spéciale In-FINE d’abonnement réservée aux enseignants et aux étudiants : https://abo.lemonde.fr/offre-tarifs-reduits

by